accueil clubs licences infos pratiques liens utiles contact
 
Siège Social: 46 Bd Fenouil 13016 MARSEILLE ------- Contact Téléphones: Secrétariat Sylvie : 04 91 09 36 31 de 9 à 13h00 ------ Compta Elisabeth : 06 44 09 36 03 de 14 à 18h00
Comité
Activité Jeunes
Apnée
Archéologie
Audiovisuelle
Environnement/Bio
Hockey subaquatique
Juridique
Médicale
Nage avec palmes
Nage en eau vive
Pêche sous-marine
Plongée scaphandre (CTR)
Plongée souterraine
PSP
Présentation de la CTR    

   



Une CTR, à quoi ça sert ?
 


 

 

C'est avant tout une commission de service au bénéfice des clubs de la région mais aussi de la partie technique de la plongée sous-marine. C'est une commission dite "consultative", cela veut dire qu'aucune de ses décisions ne peut être rendue exécutoire sans l'approbation du Comité Directeur Régional (CDR) de son comité d'appartenance.
 

 
 

Par qui est-elle constituée ?
 

Deux entités distinctes et complémentaires composent, enfin de compte, une CTR.

D'une part les représentants légaux que sont les présidents de clubs, les présidents des commissions techniques départementales ou les gérants des structures commerciales agrées. Ceux sont eux qui permettent à la CTR d'exister.  Ils en élisent le président, ils en approuvent chaque année la gestion administrative et technique, ils en définissent les orientations et adoptent les objectifs prévisionnels.

D'autre part les personnes que l'on qualifie de cadres techniques et qui permettent à la CTR de vivre au jour le jour. Ceux sont eux qui font que les examens existent, que les formations se déroulent dans le respect des textes, qui encadrent les plongeurs qui en ont besoin. Mais ils ont pour mission, également, de proposer des modifications, d'initier des innovations, de réfléchir aux propositions émanant d'autres personnes ou d'autres niveaux de la hiérarchie technique.

Bien sur, rien n'empêche à une personne d'appartenir aux deux entités en même temps.

 

 

Ses missions globales sont définies par les textes officiels (Statuts et règlements): Pratique et enseignement, brevets et qualifications, règlementation et développement. Dans le détail, on peut distinguer deux parties.

Partie administrative

- Gérer et organiser les formations de sa seule compétence (MF1 et MF2)

- Désigner les cadres techniques qui la représenteront dans les examens clubs et départements (IC et Niv IV)

- Proposer des formations quand elles ne sont pas habituelles dans les départements ou les clubs

- Délivrer les diplômes de cadres techniques

- Délivrer les macarons et cartes TIV et archiver vos fiches de contrôle

- Tenir une archive des bordereaux et feuilles de notes des différents examens de la région

- Tenir une archive des bordereaux de directeur de plongée et de tuteur de stage de formation initiateur

- Vous tenir informé des manifestations techniques régionales organisées par la CTR ou par les clubs

- Vous tenir informer des changements ou modifications en cours ou à venir

- Enfin, elle est la représentante officielle de la région auprès des instances techniques nationales

Partie technique (celle qui ne figure pas au manuel du moniteur)

C'est une partie qui mérite largement d'être développée dans notre région. En effet, la CTR peut :

- Vous rendre visite quand vous en exprimez le désir

- Vous aider dans vos propres formations

- Vous conseiller dans vos difficultés techniques

- Vous parler plus globalement des possibilités de la région

- Vous permettre de réactualiser vos connaissances

- Vous permettre de faire le lien avec le moniteur qui vous dépannera

- Vous permettre de trouver l'examen qui vous manque

- Vous permettre de mieux vivre votre quotidien sous-marin
 

Alors n'hésiter pas à vous faire connaître et à nous contacter



 

Les cadres techniques de la CTR
 

Ils vont de l'Initiateur de club aux Instructeurs Nationaux en passant par le guide de palanquée. Enfin de compte il s'agit de tous les plongeurs auxquels l'arrêté cadre de la plongée sous-marine confère des responsabilités d'encadrement envers des plongeurs de niveau inférieur.



L'Initiateur de Club

C'est au moins un plongeur niveau 2 qui assouvit encore plus sa passion en formant les plongeurs débutants. Cheville ouvrière de base, il permet au club d'exister sur le plan technique. Directeur de plongée en milieu artificiel, formateur de plongeur, encadrant dans l'espace proche, tous les clubs ont besoin d'un initiateur. Avec la possession simultanée du diplôme de plongeur P4, ses prérogatives se voient étendues à l'espace médian. Ce goût de la formation pédagogique lui ouvre les voies du monitorat

 

 

Le plongeur niveau IV
 

Plongeur expérimenté, du plus haut niveau technique de plongeur en France, il a fournit un effort considérable pour se mettre au service de plongeur moins qualifié que lui. Indispensable dans l'organisation des sorties club, il emmènera en promenade sous-marine tous vos adhérents quelque soit leur niveau. Considéré comme un plongeur de haut niveau, il a déjà entrouvert la porte du monitorat. C'est donc un investissement sûr dans une association.
 

 

Le directeur de plongée P5
 

Déjà plongeur P4 au départ, il s'est investi dans la réalisation d'une sortie club. Gestionnaire des rotations, des palanquées, du site de plongée, des paramètres des plongée, avec lui responsabilité rime avec sécurité et respect des règlements en vigueur.
 


 

Le moniteur premier degré

C'est lui l'homme à tout faire. Il dirige, il organise, il forme, il encadre, il conseille, il évalue, il est le garant de la qualité de la plongée française. Ho! bien sur, il n'enseigne pas la meilleure façon de plongée au monde. Il enseigne tout simplement ce que les dirigeants nationaux, c'est à dire les élus des clubs, lui demandent d'enseigner. Creuset de notre formation, il est souvent sollicité et répond toujours avec gentillesse et professionnalisme.

 

 

Le moniteur deuxième degré
 

Plus haut niveau de moniteur en France, il est indispensable à la formation du moniteur premier degré et de l'initiateur. Seul habilité  à encadrer au delà de l'espace lointain, il dispense une formation dite au deuxième degré. Certaines épreuves ne sont pas évaluables sans sa présence.

 

 

Les instructeurs (Régionaux et Nationaux)
 

Point de diplôme pour authentifier un tel niveau. Seulement un titre et une fonction. L'instructeur est soumis à une obligation d'activité pour pouvoir conserver son titre. Bien sur il a les mêmes compétences et les mêmes prérogatives que les cadres précédents mais il s'est fait une spécialité dans la formation et l'évaluation à haut niveau. Regroupés en collège régional, ils sont le support technique de la CTR.

 
 

Le formateur TIV


Pas nécessaire d'avoir un diplôme de cadre pour être formateur TIV, mais bien sur cela aide. Grâce à eux, toutes les bouteilles qui vont dans l'eau sont conformes à la législation car révisées annuellement par une nuée de TIV qu'ils ont formé. On pourrait s'en passer en envoyant nos blocs dans des organismes spécialisés mais ils sont aussi compétents et nous permettent de gagner 5 ans sur la réepreuve d'une bouteille. Que de travail pour conserver un parc blocs, parfois conséquent, en bon état de fonctionnement.

 
 

Le Formateur RIFAP
 

Deux diplômes sont nécessaires à l'exercice de cette qualification. Être au moins moniteur premier degré (Voir Initiateur de club pour une partie de la formation) et posséder en plus un diplôme reconnu en secourisme. C'est dire la qualité de cette formation. Sauver des vies avec des actions et des gestes clairs et précis c'est un sacerdoce mais cela peut devenir également une réalité.

Chaque cadre technique a donc une utilité propre au sein de l'organigramme de notre Fédération. L'aventure vous tente, alors nous vous accueilleront avec tout le respect qui vous est dû.

 
 
 

La CTR FFESSM Provence Alpes.